Premier syndicat de l'enseignement professionnel

Dernières actualités

DÉCLARATION DU SNETAA-FO : INSTALLATION DE LA CAPN DES PLP 22/01/2019

Nous sommes réunis aujourd’hui pour installer la CAPN des PLP issue des élections professionnelles de décembre dernier.

Ces élections ont vu une plus forte participation des PLP, la plus forte du second degré sans toutefois rejoindre les taux de 2008. Cela donne d’autant plus de poids aux résultats ; pour le SNETAA-FO, c’est une confiance renouvelée, puisqu’il reste le premier syndicat de l’enseignement professionnel au niveau national et est toujours le seul à avoir des élus dans toutes les académies de métropole et d’outre-mer.

Le SNETAA-FO renouvelle à l’occasion de cette installation son profond attachement au statut et au paritarisme, seuls garants d’un traitement équitable des agents.

Alors que notre ministre veut faire de la voie professionnelle sa deuxième priorité, il est temps que cela se traduise par des signes forts envers les PLP, que cela ne se limite pas aux seuls discours.

Le premier signe serait l’ouverture significative de capacités d’accueil au mouvement interacadémique rendant celui-ci plus fluide et réglant des situations difficiles.

Cela doit être aussi vrai pour nos collègues de gestion-administration (GA) qui n’ont pas à pâtir de décisions de fermetures drastiques de leur filière. Même s’ils doivent évoluer professionnellement, voire se reconvertir, rien ne doit les empêcher de le faire dans l’académie de leur choix et d’y trouver un parcours professionnel adapté.

Cela pourrait être le signe que les PLP GA ne paieront pas le prix fort d’une refonte imposée des filières tertiaires. Une attention bienveillante doit leur être réservée.

Cela devra aussi se traduire par plus d’affectations de PLP sur les postes BTS, comme l’a promis le ministre. Le SNETAA-FO se félicite que, cette année, enfin, les élus PLP puissent participer avec les autres corps à la commission d’affectation sur postes BTS. Ce n’est que justice.

Le SNETAA-FO, présent dans tous les DOM, ne peut accepter de voir leurs moyens diminuer chaque année, notamment en Martinique et en Guadeloupe. Cela impacte directement la gestion des personnels en rendant très difficile les mutations des PLP vers ces départements, y compris quand ils en sont originaires. Tous les jeunes méritent d’avoir une formation professionnelle de qualité, avec des personnels titulaires et formés.

Soucieux de l’avenir des jeunes accueillis dans la voie professionnelle, les PLP méritent respect et confiance. Le SNETAA-FO n’accepte pas les errances des recteurs sur la mise en œuvre de la rénovation de la voie professionnelle, surtout si c’est pour réduire la place de l’enseignement professionnel initial public et laïque au sein de l’École.

Il demande à ce que les PLP ne soient pas laissés pendant des semaines dans un désert d’informations, laissant la place à des fake-news et à des scénarios catastrophes tous azimuts. Ça ne peut pas durer !

Pour toute réforme, il doit y avoir anticipation, formation, appropriation et mise en œuvre progressive, sans pressions sur les personnels.

Dans ce contexte, rappelons également que 45 % des violences physiques envers les personnels de l’Éducation nationale sont signalées en enseignement professionnel ; cela n’est pas acceptable. C’est une des raisons pour lesquelles, le SNETAA-FO dénonce la sortie des LP du dispositif éducation prioritaire et en exige le retour. Le SNETAA-FO revendique l’adhésion à ce dispositif de tous les établissements qui le demandent.

L’excellence attendue ne pourra l’être sans la sérénité des personnels et une amélioration significative des conditions de travail des PLP, priorité absolue de nos collègues sur le terrain.