Premier syndicat de l'enseignement professionnel

Dernières actualités

LE SNETAA-FO REÇU PAR LE MINISTRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE
Communiqué de presse 23/01/2019

Pour faire suite à plusieurs audiences au ministère depuis début janvier et à la demande expresse du syndicat, Jean-Michel Blanquer vient de recevoir le SNETAA ce 22 janvier 2019 pendant une heure et demie.

L’objet de cette audience était de faire un point global sur la réforme de la voie professionnelle : DHG dans les académies, nouvelles grilles horaires bac pro et CAP, impact sur les ouvertures/fermetures des sections, discussions dans les académies, nouveaux programmes, secondes à « familles de métiers », bac pro GA...

Après un discours volontariste du ministre pour démontrer que la voie professionnelle est sa « deuxième priorité » après l’école primaire, nous avons mis en avant toutes les difficultés qui se font sentir sur le terrain. D’abord dans les DHG en ce moment en discussion avec les recteurs : nous n’accepterons aucune interprétation injuste des grilles horaires pour le calcul des DHG tant académique qu’au sein même des lycées pro. Des dérives semblent s’annoncer dans quelques académies : nous avons demandé au ministre de faire appliquer strictement les grilles horaires parues au BO. C’est d’une impérieuse nécessité pour assurer la confiance dans les discussions. C’est maintenant que les preuves sur les intentions doivent se démontrer. Ces preuves se verront aussi du côté de la DGRH : quid de la fluidité des mutations pour les professeurs de lycées professionnels ? Alors que c’est le corps enseignant le plus bloqué au mouvement, quelles seront les capacités d’accueil des académies y compris des départements d’outre-mer ?
Quant au bac pro GA, on ne peut d’un côté nous expliquer que les transformations se feront sur une durée de 5 à 6 ans quand de l’autre, certaines académies suppriment des dizaines de postes de PLP. Ce n’est pas tenable pour les personnels. Le ministre nous a assuré de toute l’implication dont ferait preuve la DGRH et qu’il veillerait au bon déroulement de la transformation des sections et des PLP GA. Il a tenu à nous annoncer qu’il lancerait une grande campagne pour l’enseignement professionnel dans les prochains jours et qu’il s’y impliquerait personnellement.
Nous avons porté les craintes des PLP d’enseignement général qui ne sont pas accompagnés par de nouvelles modalités pédagogiques (co-intervention). Ces craintes légitimes font aussi écho aux programmes que le Conseil supérieur des programmes compte proposer au DGESCO à la mi-février. Nous avons réclamé toute l’attention et tout le temps nécessaire pour assurer aux lycéens une culture générale de qualité et leur permettre d’entrer dans l’enseignement supérieur avec plus de facilité qu’aujourd’hui. À ce sujet, nous avons une nouvelle fois réclamé plus d’ouvertures de sections BTS en LP avec l’affectation de PLP. Le ministre va répéter ses instructions pour aboutir à cet objectif. Pour la première fois et à la seule demande du SNETAA, les élus PLP pourront siéger en commission pour l’affectation des professeurs en BTS. C’est un premier pas. Nous verrons très concrètement combien de PLP auront une affectation en BTS et nous défendrons nos nombreux collègues qui nous ont sollicités ; la commission BTS se tient à la DGRH ce 29 janvier et les élus SNETAA y siègeront.

Le SNETAA-FO a porté un grand nombre de dossiers.

Nous avons demandé à ce que les recteurs reçoivent au plus vite tous les responsables académiques du SNETAA qui les ont sollicités pour entamer des discussions et des négociations. Les PLP doivent obtenir réponses à leurs craintes. Les PLP doivent être rassurés et consolidés. Les PLP doivent enfin être reconnus à la hauteur de leur mission. C’est maintenant. C’est l’urgence.

Le ministre a convenu de nous rencontrer de nouveau directement dès le mois prochain pour faire un point sur les dossiers.

Télécharger le communiqué