Espace Presse         01 53 58 00 30 ou 01 53 58 00 34 Lundi - Vendredi 09:30 - 18:00

Rémunérations dans la fonction publique : mirage, mirage…

D’après une note de l’INSEE, parue en juillet, les salaires dans la fonction publique d’État accusent une baisse de 1,2 % entre 2017 et 2018. 

En cause, une hausse générale des prix attestée en 2018 (+ 1,9 %) à laquelle s’ajoutent les mesures de restriction budgétaire du gouvernement : pas de revalorisation du point d’indice, gel des mesures du PPCR, augmentation du taux de cotisation retraite et rétablissement du jour de carence pour les fonctionnaires…

Les disparités salariales demeurent très marquées au sein de la fonction publique d’État. La situation des enseignants figure à la traîne avec un écart de salaire de 25 % constaté par rapport aux fonctionnaires d’autres secteurs de niveau hiérarchique équivalent, et une baisse de leur salaire mensuel net moyen de 1,5 % sur un an. 

Malgré les sempiternelles promesses de revalorisation, les constats chiffrés sont toujours aussi amers… Le pouvoir d’achat des enseignants est en constante baisse et ne se trouve guère compensé par des mesures salariales qui individualisent les carrières ou valorisent un pseudo mérite.

Le SNETAA-FO  revendique une hausse significative du point d’indice qui permettrait de compenser les trop nombreuses années de blocage voire de baisse de salaire. Rappelons que la rémunération des enseignants français est parmi les plus basses des pays de l’OCDE !

Fermer le menu