Espace Presse         01 53 58 00 30 ou 01 53 58 00 34 Lundi - Vendredi 09:30 - 18:00

DDF : un bilan de l’an dernier

L’année scolaire 2019-2020 inédite a été plus qu’éprouvante pour tous et pour tous les DDFPT.

Pour certains, le télétravail n’a pas toujours été aisé : isolement, absence de communication avec parfois les équipes de direction, le rectorat ou les IEN et avec un matériel informatique non adapté au travail à distance. Le SNETAA-FO n’avait pas tardé à signaler ces situations au ministère pendant le confinement puisque, avec les DDF, beaucoup de PLP éprouvaient les mêmes difficultés. Pour d’autres, des réunions de direction ont pu être organisées afin de mettre en place des groupes de travail sous forme de cellules de crise. Cela n’a pas été la majorité mais certains inspecteurs en industriel ont communiqué avec les DDFPT pour connaître leurs stratégies au sein des EPLE. 

La préparation du confinement a nécessité le rappel de tous les élèves en PFMP, d’informer les partenaires et d’organiser la reprise d’après confinement avec la mise en place d’un protocole de sécurité inspiré du guide national pour la mise en sécurité des plateaux techniques. Le plus compliqué fut l’approvisionnement en produits désinfectants et gel hydroalcoolique. Dans des établissements, le retour en classe après le confinement s’est établit uniquement avec des cours en enseignement général, ce qui a hélas entraîné la désertion de certains jeunes. Il a donc fallu changer de stratégie en assurant uniquement des cours d’enseignement professionnel. On peut regretter le discours discriminant de certains chefs d’établissement qui invoquaient le manque d’investissement de l’enseignement professionnel alors que les enseignants ont su se mettre en ordre de marche en créant des cours interactifs n’ayant pas forcément été formés à ces pratiques. Et si, fort de cette période particulière, l’organisation pédagogique a pu être testée en introduisant la distanciation, le manque de personnel pour la désinfection lors de la reprise a dû conduire certains DDF à modifier leur organisation pédagogique en intégrant le risque d’une seconde vague de covid. 

La préparation de la session des examens 2020 a représenté une lourde charge pour les DDF, le plus souvent dans des délais inacceptables. Aussi, le SNETAA-FO revendique l’octroi d’une indemnité spécifique « examens » pour les DDF. Pour rappel, les DDF ne peuvent prétendre aux IMP ou HSE ou HSA pour rémunération des charges de travail supplémentaires. Si certains sont bénéficiaires, parfois, d’une partie de l’indemnité examen versée aux chefs d’établissement, ce n’est pas une pratique systématique et obligatoire pour tous les DDF. 

La préparation de la rentrée 2020 a été également particulière avec les EDT et la session de septembre à organiser. La situation sera probablement tendue lors de cette reprise en septembre, le DDF devra donc être sur tous les fronts pour accueillir, rassurer et accompagner les équipes pédagogiques et les élèves en toute sécurité. 

Concernant les DDF stagiaires, certains ont pu avoir des contacts avec leurs prédécesseurs afin d’organiser au mieux leur rentrée ce qui est loin d’être le cas pour tous. Aussi, il est très urgent de mettre en place les journées de formation nationale et académiques qui n’ont pas pu avoir lieu. Pour vous aider, consultez la lettre « spécial stagiaire DDF » à disposition sur le site du SNETAA-FO !

Fermer le menu