Espace Presse         01 53 58 00 30 ou 01 53 58 00 34 Lundi - Vendredi 09:30 - 18:00

Une rentrée particulière

Il est bien loin le temps de la canicule et de la bronzette sur la plage. Septembre est là. C’est le moment fatidique de la rentrée. Nous retrouvons les élèves, les collègues… et le virus.

Nous commençons une année scolaire hors normes. Beaucoup de profs se posent des questions : « Aurons-nous une année normale ? Que va-t-on devenir si le virus continue de progresser ? Sera-t-on à nouveau confinés ? Mon lycée va-t-il fermer ? » Cet inconfort nous met à l’épreuve. Il engendre inquiétude, peur et anxiété en nous faisant craindre pour notre sécurité et pour celle de notre famille, nos amis, nos collègues et notre collectivité.

Le nouveau coronavirus est une maladie infectieuse ; il est normal d’être inquiet, affecté. Il est important de se rappeler qu’en général nous sommes forts et résilients et que nous avons les habiletés nécessaires pour faire face à une situation de stress. Voici des moyens pour vous aider à minimiser les répercussions de ces réactions dans votre quotidien.

S’informer

Un manque d’information ou des informations contradictoires peuvent être source d’angoisse. Bien qu’il soit important de vous informer, limitez le temps à chercher de l’information sur le covid-19.

Prendre soin de soi

  • Demeurez attentif à vos sentiments, émotions et réactions, et confiez-vous à une personne de confiance ; 
  • exprimez-vous par l’écriture ou exercez une activité physique ;
  • adoptez de saines habitudes de vie telles qu’une bonne alimentation et des heures de sommeil suffisantes ;
  • limitez les facteurs qui vous causent du stress ;
  • restez en contact avec les gens qui vous font du bien ;
  • rappelez-vous les stratégies gagnantes que vous avez déjà utilisées par le passé pour traverser une période difficile ;
  • posez vos limites (par exemple, refusez une tâche que vous ne voulez pas faire et qui n’est pas essentielle) ;
  • apprenez à déléguer et à accepter l’aide des autres.

De façon générale, il est possible de surmonter les réactions de stress, d’anxiété et de déprime. En revanche, il se peut qu’après un certain temps (semaines ou mois), les malaises persistent et s’aggravent…

Sur le plan physique

  • sensation d’étouffement, cœur qui bat plus vite, étourdissements, nausées
  • troubles du sommeil
  • manque d’appétit
  • sentiment d’épuisement

Sur le plan psychologique

  • anxiété et peurs envahissantes
  • sensation de panique lorsque vous entendez parler du virus
  • pensées négatives envahissantes
  • perte de plaisir et manque d’intérêt envers les activités que vous avez l’habitude d’apprécier

Sur le plan comportemental

  • difficulté à assumer les tâches quotidiennes
  • évitement de toute personne extérieure à la maison en raison d’une crainte de contagion
  • surveillance constante des symptômes reliés au virus
  • pleurs intenses et fréquents
  • irritabilité et agressivité marquées, conflits avec l’entourage
  • manque de concentration
  • abus d’alcool, de drogues ou de médicaments

Si les malaises persistent, n’hésitez pas à contacter les collègues du SNETAA-FO au 01 53 58 00 30. Ils sont à votre disposition !

« Parler, aide à se ressourcer. » 

Murielle TURCHI, psychologue clinicienne, est présente au SNETAA-FO les lundis, mardis, jeudis et vendredis. Vous pouvez la joindre au 06 19 79 32 30.

Fermer le menu