ForumCatégorie: Pédagogiesécurité et responsabilité lors des cours pratiques
AvatarRinaldi demandée il y a 1 mois

Certains nouveaux arrivants (allophones) ne comprennent pas les consignes orales  ou écrites lors des cours pratiques (bac pro). Les consignes  de sécurité ne peuvent donc pas être appliquées, les conséquences selon les formations professionnelles peuvent être dramatiques au  vu de la dangerosité du matériel utilisé. Qui est responsable en cas d’accident ? peut-on refuser de prendre un élève qui pourrait être un danger potentiel pour l’enseignant ou les autres élèves?

2 Réponses
Avatarkaylie répondue il y a 1 mois

à l’impossible, nul n’est tenu !
peut-être que le secteur juridique du snetaa pourrait t’éclairer sur le sujet ; il faudrait le saisir (le mail est en page d’accueil)

AvatarMS répondue il y a 4 semaines

Bonjour,
Première des choses à savoir, le responsable de la sécurité des biens et des personnes dans un EPLE reste le chef d’établissement. Il doit tout mettre en place pour que les enseignants puissent mener à bien leurs missions en toute sécurité, notamment la surveillance des élèves. Bien entendu, sur les élèves allophones, les Dsden/Rectorat doivent pousser pour prendre ces jeunes, sans moyens supplémentaires ni accès aux dispositifs. Il doit être sous pression. Aider ces jeunes me semble aussi une priorité, mais en adaptant  l’enseignement surtout au regard de la sécurité. Mais refuser de les prendre ne me paraît la solution la plus éthique, il faudrait plutôt adapter l’enseignement ou leur EDT en attendant.
Pour ce qui concerne les profs, le principe de responsabilité est l’obligation de moyens, pas de résultats. Pour faire simple, si vous surveillez de manière effective, votre responsabilité sera difficilement engagée. Cela ne veut pas dire qu’elle ne sera pas recherchée en cas d’accident. Et ça, c’est un problème. 
Je vous conseille donc de prendre contact avec le S1 de la section SNETAA de votre établissement et d’écrire au proviseur pour lui signaler les dangers auxquels vous êtes confronté. Si rien n’est fait, de  le rencontrer avant de remplir une fiche SST (registre Santé et sécurité au travail). Ensuite, le responsable académique pourra aussi s’adresser au proviseur ou porter le problème au rectorat.
Bien cordialement,
MS

Votre Réponse